Sidobre terre de légende

La Peyro Clabado

 

Partons sans plus attendre vers le rocher le plus représentatif du Sidobre, la "Peyro-Clabado". Au point que Lacrouzette en a fait son blason. Paradoxalement, il a failli être détruit par des opposants à la municipalité de l'époque (1). D'ailleurs, nous pouvons distinguer clairement les forages sur l'arrière du socle.

Dès lors, un premier arrêté de défense fut pris le 23 septembre 1872.

A cette même époque, -situés autour de la Peyro Clabado- d'autres rochers curieux tels "Peyro Poul" et le "Roc de la Cabane" furent détruits.  

A nouveau menacée en 1912, le Touring Club de France a fait classer en cette même année la Peyro Clabado monument historique, 100 ans déjà....

Et puisque il semble être hors d'atteinte désormais, prenons le temps de l'admirer.

 

Dressée sur le Pioch des Fourches, "Peyro Clabado" -qui signifie pierre clouée ou pierre fermée à clef- masse de 780 tonnes dont l'équilibre force l'admiration. Car le piedestal qui la supporte semble bien frêle au regard de l'ensemble qu'il supporte.

Meetic et rencontre.couples.fr n'existant pas encore, elle s'est longtemps dévouée à un rôle d'entremetteuse. En effet, le damoiseau ou damoiselle qui réussit à placer au premier jet un caillou au sommet de "Peyro Clabado" se mariera dans l'année qui suit. Aussi, les pierres s'y accumulent, ce qui ne met pas l'équilibre de ce roc en danger.

Dans la partie inférieure du rocher, nous remarquerons des empreintes creusées par l'érosion. Elles rappelent celles qu'auraient pu faire les pieds des vénérables dinosaures, d'où le nom de "Roc des Pattes" donné autrefois à ce rocher.

Et maintenant, place aux illustrations !

 

(1) : Le Sidobre - Raymond Nauzières (1931)

 



04/01/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres